La fabrication d'un violoncelle

La fabrication d'un violoncelle

En quelques images, voici la fabrication d'un violoncelle. D'abord,  le modèle est tracé, directement sur la pièce de bois qui donnera naissance au fond de l'instrument.

C'est généralement de l'érable, ici il est en peuplier.
Une fois chantourné, le fond est façonné, c'est à dire que la voûte extérieure est sculptée, puis la voûte intérieure creusée. Sur le bord intérieur est pratiquée une très légère rigole qui recevra les éclisses. Les éclisses sont pliées dans le même bois que le fond.
La table, en épicéa, est tracée d'après le contour des éclisses, et travaillée de la même façon que le fond. Elle va ensuite être percée de deux "F", les ouïes, et renforcée d'une barre d'harmonie, ajustée et collée à l'intérieur.
Le coffre peut alors être fermé, puis on procède à la pose du filet.
La tête, sculptée dans un bloc de bois va finalement être enclavée pour compléter l'instrument.  Après les finitions indispensables (arrondir les bords, nettoyage...) on peut commencer à vernir l'instrument. Selon le vernis employé, de 5 à 20 couches de vernis sont nécessaires. L'étape, finale, le montage, consiste à poser les chevilles, le chevalet, l'âme, les cordes.
Sur cet instrument, un travail supplémentaire de vieillissement a été effectué, en ôtant du vernis pour simuler l'usure et le passage du temps...

Et notre instrument est terminé, prêt à jouer !

Dos en peuplier
Dos en peuplierLe tracé.

Dos en peuplier
Dos en peuplier
Ébauche des voûtes
Fond terminé
Montage des éclisses
La table
Les ouïes
Les filets
La volute
Violoncelle en blanc
Première couche de couleur
Violoncelle terminé
Violoncelle terminé
Violoncelle terminé
Share

Informations supplémentaires